•  
  •  
 

Credentials Display

Pamela M. Nordstrom, PhD

Genevieve Currie, MN, RN

Shirley Meyer, MN, RN

Abstract

Nursing education programs are designed to respond to the evolving requirements of nursing practice while supporting student transformation in becoming a nurse. Students in these programs often refer to them as academically challenging and stressful. The aim of this study was to understand the experience of nursing students compared to the general university student population and specifically, to explore if nursing students are perceiving more stress than students in other university programs. This study arises from an earlier study conducted annually for four years at a western Canadian university following the method referred to as the “Harvard Assessment Seminar” (Light, 2001). In the primary study, that is the study conducted annually for four years, random samples of university students were interviewed about their university experience; these samples included Bachelor of Nursing students. The study reported in this paper is a secondary analysis of the primary study’s data and explores the unique experience of nursing students within the context of the broader university community. A total of 358 semi-structured interviews comprised the data for the primary study. Of these interviews, 64 respondents (18%) were registered in the Bachelor of Nursing Program. A directed content analysis technique was used to extend the existing research by using pre-existing coding categories and allowing other themes to emerge that appeared unique to nursing students. The overarching theme that emerged from the secondary data was “becoming a registered nurse (RN) through the experience of being a student.” Three thematic clusters characterized the undergraduate nursing student’s journey of transformation to becoming a registered nurse: learning through experience; recognizing the link between theory and practice; and transition and transformation. A key finding of the study is that the nursing student experience is fundamental to becoming a registered nurse. Through learning and practice experiences a transformation in personal identity takes place. Nursing faculty can support learning through experiences that foster transition and transformation. Nursing students experience stress. The difference between nursing students and undergraduate students in general is the focus of their stress: volume of work, readiness for practice and their capacity, capability and worthiness to fulfill the nursing role, along with their perceptions of balancing their study-work-personal life. The direct measurement of the amount of stress in nursing students and undergraduate students in general was not possible. This research study will add to the literature by describing the student nursing experience in undergraduate education as compared to the general university population. In addition the authors provide recommendations for nurse educators that support successful student transition to becoming a nurse.

Résumé

Les programmes de formation en sciences infirmières sont conçus afin de répondre aux exigences changeantes de la pratique infirmière tout en soutenant la transformation des étudiantes pour devenir infirmières. Les étudiantes décrivent souvent ces programmes comme étant difficiles et stressants. Le but de cette étude était de comprendre l’expérience des étudiantes en sciences infirmières par rapport à celle de la population étudiante globale à l’université et, plus précisément, d’explorer si les étudiantes en sciences infirmières percevaient plus de stress que les étudiants des autres programmes. Cette étude découle d’une étude antérieure, menée annuellement pendant quatre ans dans une université de l’Ouest canadien, suivant la méthode appelée « Séminaire d’évaluation d’Harvard » (Light, 2001). Dans l’étude originale, c’est-à-dire celle menée annuellement pendant quatre ans, des entrevues étaient menées auprès d’étudiants universitaires sélectionnés de manière aléatoire sur leur expérience universitaire; ces échantillons comprenaient des étudiantes au baccalauréat en sciences infirmières. L’étude présentée dans cet article est une analyse secondaire de données de l’étude originale; elle explore l’expérience unique des étudiantes en sciences infirmières dans le contexte de la grande communauté des étudiants universitaires. Un total de 358 entrevues semi-structurées ont généré les données de l’étude originale; 64 répondantes (18 %) étaient des étudiantes au baccalauréat en sciences infirmières. Une technique d’analyse dirigée du contenu a été utilisée afin d’étendre la recherche existante en utilisant des catégories de codage préexistantes et en permettant à d’autres thèmes, vraisemblablement spécifiques aux étudiantes en sciences infirmières, d’émerger. Le thème principal qui est ressorti des données secondaires est « [traduction] devenir une infirmière autorisée (IA) à travers l’expérience étudiante ». Trois groupes thématiques caractérisent le cheminement de transformation des étudiantes de premier cycle en sciences infirmières pour devenir des infirmières autorisées : l’apprentissage par l’expérience, la reconnaissance du lien entre la théorie et la pratique, et la transition et la transformation. Un constat majeur de l’étude est que l’expérience étudiante en sciences infirmières est fondamentale pour devenir une infirmière autorisée. Une transformation de l’identité personnelle a lieu à travers les expériences pratiques et les apprentissages. Les professeures en sciences infirmières peuvent soutenir l’apprentissage grâce à des expériences qui facilitent la transition et la transformation. Les étudiantes en sciences infirmières ressentent du stress. La différence entre ces étudiantes et les étudiants du premier cycle en général est l’origine du stress : le volume de travail, la préparation à la pratique, les aptitudes, capacités et sentiments d’être digne d’occuper le rôle d’infirmière, ainsi que la perception de leur équilibre étude-travail-vie personnelle. Il fut impossible de mesurer directement le niveau de stress des étudiantes en sciences infirmières et des autres étudiants du premier cycle. Cette recherche se veut un apport aux connaissances antérieures par la description de l’expérience des étudiantes en sciences infirmières dans les programmes de premier cycle par rapport à la communauté universitaire en général. De plus, les auteurs font des recommandations aux professeures en sciences infirmières afin de faciliter une transition réussie des étudiantes pour devenir infirmière.

Included in

Other Nursing Commons

Share

COinS