•  
  •  
 

Credentials Display

Dr. Nancy Logue, RN, PhD

Renée Gordon, RN, MSc

Abstract

Perceptions of Graduates from a Canadian Bachelor of Nursing Program: Preparing for the Registered Nurse National Council Licensure Examination (NCLEX-RN) As a self-regulated profession, nursing in Canada is based on legislation enacted by provincial and territorial associations with the purpose of protecting the public from harm (Marquis & Trajan, 2012). Since 1970 most Canadian jurisdictions required completion of national examinations to obtain professional licensure (Elliott, Rutty & Villeneuve, 2013; Kovner & Spetz, 2013). In 2011 the Canadian Council of Registered Nurse Regulators (CCRNR) announced the Canadian Registered Nurse Examination (CRNE) would be replaced with the National Council Licensure Examination-Registered Nurse (NCLEX-RN) developed in the United States as the new requirement for registered nurses (RN) to enter practice in Canada. The implementation of the NCLEX-RN in 2015 stimulated extensive dialogue among nursing stakeholders in Canada. Preliminary exam results indicated that the first cohort of Canadian NCLEX-RN writers had lower scores than both previous CRNE results and the NCLEX-RN pass rates of writers in the United States (Hobbins & Bradley, 2013; PennellSebekos, 2015). A key factor impacting NCLEX-RN success is strategies used by candidates to prepare for the exam. This paper describes research undertaken to investigate the perceptions of the first cohort of graduates from an Atlantic Canada Bachelor of Nursing (BN) program about their NCLEX-RN preparations. The investigation focused on strategies employed by participants prior to, and after program completion, and how these preparations aligned with their experiences in writing the exam.

Résumé

La profession infirmière au Canada étant autorégulée, elle se fonde sur la législation adoptée par les ordres professionnels des provinces et territoires afin de protéger le public de tout danger (Marquis & Trajan, 2012). Depuis 1970, la plupart des autorités canadiennes en la matière exigent la réussite d’un examen national en vue de l’obtention du permis d’exercer professionnellement (Elliott, Rutty & Villeneuve, 2013; Kovner & Spetz, 2013). En 2011, le Conseil canadien des organismes de réglementation de la profession infirmière (CCORPI) a annoncé que l’Examen d’autorisation infirmière au Canada (EAIC) serait remplacé par l’examen américain pour infirmières autorisées du National Council Licensure Examination (NCLEX-RN), à titre de nouvelle exigence d’entrée dans la pratique des infirmières autorisées au Canada. L’implantation du NCLEX-RN, en 2015, a engendré de nombreuses discussions parmi les diverses parties prenantes du domaine infirmier au pays. Les résultats de l’examen préliminaire indiquaient que la première cohorte de diplômées canadiennes à passer le NCLEX-RN a obtenu des notes inférieures aux deux EAIC précédents et un taux plus faible de réussite que les candidates américaines au NCLEX-RN (Hobbins & Bradley, 2013; Pennell-Sebekos, 2015). Un facteur essentiel de réussite du NCLEX-RN est le suivant: les stratégies adoptées par les candidates pour se préparer à l’examen. Cet article décrit la recherche entreprise pour examiner les perceptions de la première cohorte de diplômées d’un programme de baccalauréat en sciences infirmières dans la région atlantique en ce qui concerne leur préparation à l’examen NCLEX-RN. La recherche portait sur les stratégies employées par les participantes avant et après la fin de leur programme, et sur le parallèle entre cette préparation et leur expérience en cours d’examen.

Share

COinS