•  
  •  
 

Credentials Display

Diane Butcher RN MN PhD

Karen MacKinnon RN MScN PhD

Anne Bruce RN PhD

Abstract

The purpose of this qualitative research was to utilize an Institutional Ethnographic (IE) lens to trace how various institutional (regulatory, educational, union, governmental, or health authority) texts and resources organize baccalaureate (RN) and diploma (vocational or practical) nurses’ experiences of learning to practice on acute care teams. Functional care models have been introduced in acute care, creating RN-LPN-health care aide (HCA) teams in conjunction with expanded practice scopes for LPNs. Questions arise as to how nurses (RNs and LPNs) learn to work together on these intra-professional teams. Beginning from the standpoint of front-line workers provides an entry-point into understanding how institutional priorities organize the everyday work of people. Ten RNs and ten LPNs were interviewed in two small community acute care hospitals on Vancouver Island. More specifically, in observations and interviews we looked for ways in which textually mediated work processes (such as regulatory, governmental, health authority, and educational documents) and other conceptual resources influenced nurses’ understandings of nursing education and professional practice. This analysis focused on how RNs and LPNs learn to work on re-designed nursing teams and traced the textually mediated discourses that are organizing this learning in the context of recent changes to LPN education and nursing teams. Our findings highlight unarticulated nursing knowledge/thinking, and the textual insertion of functional, skilled and flexible worker discourses, which organize to blur practice between RN and LPNs making them [potentially] interchangeable in complex acute care contexts. This study, situated as one analysis among a larger study, shows the invisibility of nursing disciplinary and professional goals and knowledge in nurses’ talk, as RNs and LPNs re-learn and sustain nursing practice in ways that fulfill other institutional and organizational goals. This re-alignment has significant implications for educators in nursing programs, who participate in teaching within educational silos. This research has shown that the absence of clarity in functional roles (perpetuating role confusion and ambiguity) is purposeful, with the goal of creating flexible workers.

Résumé


Cette étude qualitative selon une perspective d’ethnographie institutionnelle, visait à examiner comment divers documents institutionnels (réglementaires, académiques, syndicaux, gouvernementaux ou d’autorité régionale) orientent les expériences d’apprentissage des infirmières formées au baccalauréat (IB, en anglais RN) et des infirmières diplômées de formation professionnelle ou pratique (ID, en anglais LPN), en fonction de la pratique au sein d’équipes de soins aigus . L’intégration de modèles fonctionnels dans les soins aigus a entraîné la création d’équipes d’IBs-IDs- aides-soignantes et élargi la portée de la pratique des IDs. De cette situation surgissent des questions, à savoir comment les infirmières (IBs et IDs) apprennent à collaborer dans ces équipes intraprofessionnelles. Aborder la question du point de vue des travailleuses de première ligne offre une ouverture vers la compréhension de la manière dont les priorités institutionnelles organisent le travail quotidien de ces personnes. Nous nous sommes entretenues avec dix IB et dix ID de deux petits hôpitaux communautaires de soins aigus, sur l’île de Vancouver. Plus spécifiquement, à travers les observations et les entrevues, nous avons cherché les moyens par lesquels les processus de travail inscrits dans des textes institutionnels (documentation réglementaire, gouvernementale, d’autorité régionale et académique), ainsi que d’autres ressources conceptuelles, ont influencé la compréhension des infirmières quant à la formation et à la pratique professionnelle en sciences infirmières. Cette analyse était centrée sur la manière dont les IB et les ID apprennent à travailler au sein d’équipes infirmières reconfigurées et ciblait les énoncés de textes qui orientent cet apprentissage, dans le contexte des récents changements dans la formation des ID et au sein des équipes dont elles font partie. Nos résultats soulignent un savoir/ une pensée infirmière inexprimée et l’intégration textuelle d’un discours de travail fonctionnel, compétent et polyvalent qui contribuent à brouiller les pratiques entre les IB et les ID, les rendant [potentiellement] interchangeables en contexte de soins aigus complexes. Cette étude, qui ne représente qu’une analyse d’une étude plus large, démontre l’invisibilité de la discipline infirmière et des objectifs et savoirs professionnels dans le discours des infirmières, alors que les IB et les ID réapprennent et maintiennent une pratique infirmière qui répond à d’autres objectifs institutionnels et organisationnels. Cet ajustement a d’importantes répercussions pour les enseignantes des programmes de soins et sciences infirmières, qui évoluent de manière parallèle dans des établissements d’enseignement. Cette recherche démontre que l’absence de clarté dans les rôles fonctionnels (qui maintient la confusion de rôle et l’ambiguïté) est délibérée et vise à former des travailleuses polyvalentes.


Share

COinS