•  
  •  
 

Quality Advancement in Nursing Education - Avancées en formation infirmière

Translated Title

Examiner l’impact des tests écrits avec le double du temps dans la formation infirmière : une étude à méthodes mixtes

Credentials

Nadine Janes, RN, PhD

Sue McCarthy, B.A. (Hons), C.S.S., PGCert

Lesley Stoltz, RN, PhD

Shahrzad Janani, RN, MScN

Abstract

Background: Nursing education is stressful for students: an inherent quality of a competitive professional degree program leading to a career where client safety and quality healthcare are dependent on graduates with high levels of intellectual and emotional capacities. In the interest of student health and well-being, it is worthwhile taking a moment to pause and consider what, if any, stressors can be minimized or eliminated. This study resulted from such a moment of pause to consider norms related to in-person timed written tests and how the factor of time might be contributing to modifiable student stress.

Purpose: The purpose of this study was two-fold: 1) to explore nursing students’ experience of double time on all major in-person written tests, and 2) to examine the relationship between the time it takes a student to write a test and their grade on that evaluation measure when double time is provided.

Methods: The study involved a mixed methods descriptive correlational design. Convenience sampling was used to recruit undergraduate nursing students across three pathways within one collaborative Bachelor of Nursing program over the 2018-2019 academic year. Qualitative data were collected through an online survey to capture the students’ experience of double time on in-person written tests. Quantitative data included the length of time each student took to complete a test in minutes as well as the student’s grade on the test.

Results: Thematic analysis of data from completed surveys (N=457) revealed students’ experience of the calming and enabling impact of having double time for all in-person written tests. Analysis of quantitative data demonstrated lack of a consistent overall difference or relationship between the time a nursing student takes to complete a written test and their grade on that test.

Conclusion: Teaching norms related to timed written tests were questioned in the interest of enhancing the quality of the student experience. The findings of this study provide preliminary evidence that offering a double time option for in-person written tests may help create the learning environment needed to mitigate an important element of nursing student stress and enhance the quality of their academic experience.

Résumé

Contexte : La formation en sciences infirmières génère beaucoup de stress chez les étudiantes : une qualité inhérente à un programme professionnel de grade, compétitif et menant à une carrière où la sécurité des clients et la qualité des soins de santé dépendent de diplômées dotées de capacités intellectuelles et émotionnelles élevées. Dans l’intérêt de la santé et du bien-être des étudiantes, il vaut la peine de prendre un moment de recul pour identifier les facteurs de stress, le cas échéant, qui peuvent être minimisés ou éliminés. Cette étude découle d’un tel moment de pause pour examiner les normes liées aux tests écrits en personne, dans un temps déterminé, et la manière dont le facteur temps pourrait contribuer à modifier le stress des étudiantes.

Objectif : Cette étude avait deux objectifs, soit : 1) explorer l’expérience des étudiantes en sciences infirmières d’avoir le double du temps pour tous les principaux tests écrits en personne, et 2) examiner la relation entre le temps qu’il faut aux étudiantes pour passer leur test et leur note obtenue à cette évaluation lorsque le double du temps est fourni.

Méthode : L’étude descriptive corrélationnelle a été réalisée grâce à un devis mixte. Un échantillonnage de convenance a été utilisé pour recruter des étudiantes de premier cycle en sciences infirmières de trois parcours au sein d’un programme collaboratif de baccalauréat en sciences infirmières au cours de l’année universitaire 2018-2019. Des données qualitatives ont été recueillies par le biais d’un sondage en ligne pour saisir l’expérience des étudiantes d’avoir le double du temps pour réaliser les tests écrits en personne. Les données quantitatives comprenaient le temps en minutes que chaque étudiante a mis pour terminer un test ainsi que la note de l’étudiante au test.

Résultats : L’analyse thématique des données des sondages remplis (N=457) a révélé l’expérience des étudiantes de l’impact apaisant et facilitant d’avoir le double du temps pour tous les tests écrits en personne. L’analyse des données quantitatives a démontré l’absence d’une différence ou d’une relation globale cohérente entre le temps que les étudiantes en sciences infirmières prennent pour terminer un test écrit et leur note à ce test.

Conclusion : Les normes d’enseignement liées au temps limité pour les épreuves écrites ont été remises en question dans l’optique d’améliorer la qualité de l’expérience étudiante. Les résultats de cette étude fournissent des preuves préliminaires que l’offre d’une option de temps double pour les tests écrits en personne peut aider à créer l’environnement d’apprentissage nécessaire pour atténuer un élément important du stress des étudiantes en sciences infirmières et améliorer la qualité de leur expérience universitaire.

Creative Commons License

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 4.0 License.

Included in

Other Nursing Commons

Share

COinS