•  
  •  
 

Quality Advancement in Nursing Education - Avancées en formation infirmière

Translated Title

Les perceptions d’infirmières enseignantes de l’écolittératie dans la formation en sciences infirmières au premier cycle

Credentials

Jennifer Morin, Instructor/Researcher, Nursing Department, School of Health Sciences and Community Services, Red River College Email: jlmorin@rrc.ca Phone: 204-632-3767

Dr. Benita Cohen, Associate Professor, College of Nursing, Faculty of Health Sciences, University of Manitoba Email: Benita.Cohen@umanitoba.ca Phone: 204.474.9936 Fax: 204.474.7682

Dr. Nicole Harder, Assistant Professor, College of Nursing, Faculty of Health Sciences, University of Manitoba Email: Nicole_Harder@umanitoba.ca Phone: 204.474.6714 Fax: 204.474.7682

Dr. Shirley Thompson, Associate Professor, Natural Resources Institute, University of Manitoba Email: s.thompson@ad.umanitoba.ca Website: Environmental Research Phone: 204. 474.7170 Fax: 204.261.0038

Abstract

Introduction: Increased human health concerns related to the natural environment and climate change are having a growing impact on nursing practice. This past year in Canada, for example, British Columbia reported the highest number of heat related deaths, followed by devasting forest fires in many provinces that have disproportionately impacted Indigenous Peoples. Nurses are well positioned to address the direct health impacts associated with climate change. As a result, nurses require an increased level of ecoliteracy to address the health impacts linked to climate change. The role of the nurse in addressing the health impacts of climate change are vast, ranging from direct patient care, education and advocacy, their role includes supporting individuals, communities, and populations to mitigate, adapt and build resiliency in the face of a changing climate. Background: Regulatory and professional associations support the professional emphasis on the significance of ecoliteracy yet there is insufficient understanding of the resistance to the content in nursing curricula. Although current literature supports an increased emphasis on the integration of ecosystem health concerns and the impact on human health within undergraduate nursing education, there is a paucity of empirical evidence regarding nursing educators’ perspectives on the subject. This study is a first step in gaining a greater understanding of the perspectives of nurse educators on ecoliteracy within undergraduate nursing education programs in one Canadian province. Methods: This qualitative research study included 13 nurse educators from three diverse academic settings. Data were collected using semi-structured, open-ended interview questions, followed by content analysis of the data. Results: Data analysis revealed five key themes: 1) Importance of ecoliteracy in undergraduate nursing programs; 2) Current integration of ecoliteracy concepts in curricula; 3) Future considerations for ecoliteracy content; 4) Barriers to the inclusion of content supportive of ecoliteracy in curricula; 5) Strategies to address barriers. While educators feel that ecoliteracy is important in undergraduate nursing, they noted that the current integration of climate content in the curriculum is uneven. Barriers and potential strategies to integrating this content are identified. Conclusion: The findings of this study can be used for curriculum revision and to stimulate innovation and research in nursing education. This study creates the opportunity for a larger scale replication study, pilot studies of the integration of concepts that would support ecoliteracy, and further research on the topic. This study identified that many complexities are involved in achieving ecoliteracy in nursing education and suggest that while threading of content can address the urgent need, further research is required to identify entry to practice requirements for undergraduate nursing programs.

Résumé

Introduction : Les préoccupations grandissantes associées aux liens entre la santé humaine, l’environnement naturel et les changements climatiques touchent de plus en plus la pratique infirmière. Au cours de la dernière année au Canada, la Colombie-Britannique a signalé le plus grand nombre de décès liés à la chaleur, suivie par des incendies de forêt dévastateurs dans de nombreuses provinces qui ont affecté de manière disproportionnée les peuples autochtones. Les infirmières sont bien placées pour faire face aux impacts directs des changements climatiques sur la santé, et doivent donc avoir un niveau plus élevé d’écolittératie afin de composer avec les impacts des changements climatiques sur la santé. Le rôle de l’infirmière dans la lutte contre les impacts du changement climatique sur la santé est vaste, allant des soins directs aux patients, à la formation et à la défense des droits, et comprenant le soutien aux individus, aux communautés et aux populations pour atténuer, favoriser l’adaptation et renforcer la résilience par rapport au changement climatique. Contexte : Les associations réglementaires et professionnelles appuient l’accent mis par les professionnels sur l’importance de l’écolittératie, mais la compréhension de la résistance au contenu des programmes d’études en sciences infirmières est insuffisante. Bien que la littérature actuelle appuie l’importance accrue accordée à l’intégration des préoccupations liées à la santé des écosystèmes et à l’impact sur la santé humaine dans la formation en sciences infirmières au premier cycle, il existe peu de résultats empiriques concernant les perceptions des infirmières enseignantes sur le sujet. Cette étude représente une première étape pour mieux comprendre leurs perspectives sur l’écolittératie dans le cadre des programmes de formation en sciences infirmières au premier cycle dans une province canadienne. Méthode : Cette recherche qualitative incluait 13 infirmières enseignantes de 3 milieux universitaires différents. Les données ont été recueillies à l’aide de questions ouvertes lors d’entrevues semi-structurées, suivies d’une analyse de contenu. Résultats : L’analyse des données a dévoilé cinq thèmes clés : 1) L’importance de l’écolittératie dans les programmes en sciences infirmières de premier cycle; 2) Le niveau actuel d’intégration des notions d’écolittératie au sein des programmes d’études; 3) Les considérations pour l’ajout de contenu en matière d’écolittératie à l’avenir; 4) Les obstacles à l’inclusion de contenus favorables à l’écolittératie dans les programmes d’études; et, 5) Les stratégies pour franchir ces obstacles. Bien que les enseignantes estiment que l’écolittératie est importante en sciences infirmières au premier cycle, elles ont noté que l’intégration actuelle de contenu lié au climat dans les programmes d’études est inégale. Les obstacles et les stratégies potentielles à l’intégration de ce contenu sont identifiés. Conclusion : Les résultats de cette étude peuvent servir pour la révision des programmes et pour stimuler l’innovation et la recherche en formation en sciences infirmières. Cette étude crée l’occasion de refaire l’étude à plus grande échelle, de proposer des études pilotes sur l’intégration de concepts qui soutiendraient l’écolittératie et d’autres recherches sur le sujet. Cette étude a mis en évidence de nombreuses complexités qu’implique l’atteinte de l’écolittératie dans la formation en sciences infirmières et suggère que même si la mise en place du contenu peut répondre au besoin urgent, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les exigences d’entrée à la pratique au terme des programmes de sciences infirmières de premier cycle.

Creative Commons License

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 4.0 License.

Share

COinS