•  
  •  
 

Credentials Display

Jane Mackie, BSc, PhD

Abstract

Background: Comprehensive understanding of pharmacology and pathophysiology is required for safe and effective use of medications in patient care. Case studies are an active learning strategy that can develop higher level learning. The use of case studies as a learning strategy in pharmacology and pathophysiology has not been assessed in nursing students.

Methods: Undergraduate nursing students were surveyed to determine their perceptions of the use of case studies as a learning strategy in pharmacology and pathophysiology. Average responses to statements created for the study were measured using a Likert scale and differences were determined using ANOVA. Exploratory Factor Analysis of the data was performed.

Results: Participants reported that the utilization of case studies enhanced knowledge acquisition and application in pharmacology and pathophysiology. Participants recommended the use of case studies as a learning strategy. Factor analysis produced two factors. Factor 1 was designated self-efficacy and critical reasoning around pathophysiology and pharmacology in patient care. Factor 2 was designated as attitude toward the learning model.

Conclusion: Case studies engage students and are a potential tool for effective nursing education. Nursing students believe that case studies help to develop higher level learning when studying pharmacology and pathophysiology. A tool was developed that demonstrates potential for accurately measuring student attitudes towards a learning strategy and the impact of the learning strategy on nursing students’ self-efficacy related to pharmacology and pathophysiology.

Résumé

Contexte : une compréhension exhaustive de la pharmacologie et de la physiopathologie est nécessaire pour une utilisation sécuritaire et efficace des médicaments dans les soins aux patients. Les études de cas constituent une stratégie d’apprentissage actif qui permet de passer à un niveau d’apprentissage supérieur. L'utilisation des études de cas comme stratégie d’apprentissage de la pharmacologie et de la physiopathologie n’a pas été évaluée chez les étudiantes en sciences infirmières.

Méthodes : Un sondage a été mené auprès d’étudiantes de premier cycle en sciences infirmières afin de recueillir leur perception de l’utilisation des études de cas comme stratégie d’apprentissage de la pharmacologie et de la physiopathologie. Les moyennes des réponses obtenues aux énoncés développés pour l’étude ont été mesurées à l'aide de l'échelle de Likert et les différences ont été déterminées à l'aide de l’analyse de variance (ANOVA). Une analyse factorielle exploratoire des données a été effectuée.

Résultats : les participantes ont indiqué que l’utilisation des études de cas a permis d’améliorer l’acquisition et l’application des connaissances en pharmacologie et en physiopathologie. Les participantes ont recommandé l’utilisation des études de cas à titre de stratégie d’apprentissage. L’analyse factorielle a produit deux facteurs. Le facteur 1 a été désigné comme l’auto-efficacité et le raisonnement critique entourant la pharmacologie et la physiopathologie dans les soins aux patients. Le facteur 2 a été désigné comme l’attitude envers le modèle d’apprentissage.

Conclusion : les études de cas mobilisent les étudiantes et constituent un outil potentiel pour une formation efficace en sciences infirmières. Les étudiantes estiment que les études de cas contribuent à un apprentissage de niveau supérieur dans l’étude de la pharmacologie et de la physiopathologie. L’outil a conçu pour l’étude présente un potentiel comme mesure juste de l’attitude des étudiantes envers une stratégie d’apprentissage et des répercussions de la stratégie d’apprentissage sur l’auto-efficacité des étudiantes en lien avec la pharmacologie et la physiopathologie.

Included in

Nursing Commons

Share

COinS