•  
  •  
 

Credentials Display

Catherine Ann Thibeault, RN, PhD

Abstract

Curriculum evaluation and renewal is a cornerstone of nursing education. Systematic program evaluation in baccalaureate nursing education relies on feedback from a wide variety of stakeholders. Clinical preceptors represent an underutilized stakeholder group. Situated in both clinical practice and clinical education, preceptors have a unique and valuable perspective on the ability of the curriculum to prepare pre-licensure learners for professional practice. The author suggests that preceptor-stakeholders can be actively engaged in program evaluation: this kind of engagement relies on a paradigm shift from predominantly objectivist evaluation strategies to approaches that are more participatory and pluralistic. Readers will identify the significant role of clinical nursing preceptors as key stakeholders in BScN curriculum evaluation. Further, the author speculates that a pluralistic evaluation paradigm may help both nursing faculty and nurses in clinical practice understand the perspective of the other group, thus reducing the perceived theory-practice gap and creating more responsive baccalaureate nursing curricula.

Résumé

L’évaluation et la révision de programme sont la pierre angulaire de la formation infirmière. L’évaluation systématique de programme de baccalauréat en sciences infirmières repose sur les commentaires d’un large éventail de parties prenantes. Les préceptrices en milieux cliniques représentent un groupe de parties prenantes trop peu sollicité. Se situant à la fois dans la pratique et la formation cliniques, les préceptrices peuvent ainsi offrir une perspective unique et importante au moment de déterminer si le programme initial peut ou non préparer les étudiantes à la pratique professionnelle. L’auteure suggère que les préceptrices comme parties prenantes s peuvent être activement impliquées dans l’évaluation de programme : ce genre d’engagement repose sur un changement de paradigme, des stratégies d’évaluation principalement objectivistes vers des approches plus participatives et pluralistes. Les lectrices reconnaitront le rôle important des préceptrices en tant que parties prenantes clés dans l’évaluation de programme de baccalauréat en sciences infirmières. De plus, l’auteure émet l’hypothèse qu’un paradigme d’évaluation pluraliste peut aider à la fois les infirmières enseignantes et les infirmières en pratique clinique à comprendre la perspective de l’autre groupe, réduisant ainsi l’écart théorie-pratique perçu et créant un programme de baccalauréat en sciences infirmières mieux adapté.

Included in

Nursing Commons

Share

COinS