•  
  •  
 

Credentials Display

Salima Moez Meherali, PhD candidate, RN
Joanne Profetto McGrath, PhD, RN
Pauline Paul, PhD, RN

Abstract

Background: In the nursing profession critical thinking (CT) has increasingly been the focus of investigation for the past several years. CT dispositions and skills are valuable in nursing practice. Nurses need complex thinking skills to effectively manage the fast-paced and constantly changing health care environments in which they work. CT is also vital in developing evidence-based nursing practice. Nurses who are disposed to think critically are more likely to critically interpret the available evidence, and able to make high quality judgments and draw valid inferences. Currently, no published studies could be located that specifically examined the relationship between Critical Thinking Dispositions CTDs) and research utilization (RU) of undergraduate nursing students.

Aim: The aim of the study was to investigate the critical thinking dispositions (CTDs) and Research Utilization (RU) of undergraduate nursing students enrolled in a baccalaureate program at a university in Western Canada.

Methods: The study used a sequential mixed method approach. In this paper only quantitative analysis will be reported. A convenient sample of 181 students from a 4 year BScN program for high school graduates, and a 24 months after degree BScN program for individuals admitted with a degree in another discipline completed a background/demographic questionnaire, the California Critical Thinking Disposition Inventory and a modified (shortened) Research Utilization Survey form developed by Estabrooks (1997).

Results: The majority of participants (69%) scored below the target score of 280 on the California Critical Thinking Dispositions Inventory. This indicates an overall deficiency in critical thinking dispositions (CTDs). However, participants scored high on overall RU (mean = 3.4/5). Overall critical thinking dispositions were not statistically significantly correlated with all forms of research utilization, with the exception of persuasive research utilization.

Conclusions: Approximately 30% of the students in the current study had adequate levels of CTDs. Results indicate a need for students’ continued development in these areas. Dispositions are crucial to critical thinking; without them CT and RU does not happen or may be substandard.

Résumé

Contexte : Au sein de la profession infirmière, la pensée critique (PC) a de plus en plus fait l’objet de recherches au cours des dernières années. Soulignons que les dispositions et aptitudes pour la PC sont des atouts précieux dans la pratique infirmière. En effet, les infirmières doivent posséder des capacités de pensée complexe pour gérer efficacement les environnements de soins de santé au rythme rapide et en constante évolution dans lesquels elles travaillent. La PC est également essentielle au développement d’une pratique infirmière fondée sur les résultats probants. D’ailleurs, les infirmières disposées à penser de façon critique sont plus susceptibles de jeter un regard critique sur les résultats probants disponibles, de poser un jugement de grande qualité et d’en arriver à des conclusions valables. Or, à ce jour, aucune étude n’a été publiée sur la relation qui existe entre les dispositions à la pensée critique (DsPC) et l’utilisation de la recherche (UR) chez les étudiantes de premier cycle en sciences infirmières.

Objet : Cette étude visait à examiner les dispositions à la pensée critique (DsPC) et l’utilisation de la recherche (UR) chez les étudiantes de premier cycle en sciences infirmières qui se sont inscrites à un programme de baccalauréat dans une université de l’Ouest canadien.

Méthode : Cette étude est fondée sur une méthode mixte séquentielle. Seules les analyses quantitatives y sont présentées. L’échantillon de convenance était constitué de 181 étudiantes provenant d’un programme de baccalauréat en sciences infirmières de quatre ans destiné aux titulaires d’un diplôme d’études secondaires, ainsi que d’un programme de baccalauréat en sciences infirmières de 24 mois destiné aux candidates admises avec un grade obtenu dans une autre discipline. Ces étudiantes ont rempli un questionnaire sociodémographique, le questionnaire California Critical Thinking Disposition Inventory et une version modifiée (raccourcie) du formulaire Research Utilization Survey, élaboré par Estabrooks (1997).

Résultats : La majorité des participantes (69%) ont obtenu une note inférieure à la note cible de 280 points au California Critical Thinking Disposition Inventory. Ce résultat indique une lacune générale dans les dispositions à la pensée critique (DsPC). Toutefois, les participantes ont obtenu une note élevée pour l’utilisation de la recherche (moyenne de 3,4/5). Dans l’ensemble, les dispositions à la pensée critique n’étaient pas corrélées d’une manière statistiquement significative avec toutes les formes d’utilisation de la recherche, à l’exception de l’utilisation persuasive de la recherche.

Conclusions : Approximativement 30% des étudiantes de la présente étude possédaient un niveau adéquat de dispositions à la pensée critique. Ces résultats laissent donc entendre que les étudiantes ont besoin de continuer à se développer dans ces domaines. Les dispositions à la pensée critique sont cruciales; sans elles, le recours à la pensée critique et l’utilisation de la recherche ne se produisent pas ou peuvent se situer à des niveaux non conformes aux normes.

Included in

Other Nursing Commons

Share

COinS